AURELIEN DAVID

  • ---
  

2018 - Un Amour d'Anthotype
En prenant part aux expériences et au quotidien de l’artiste Aurélien David, qui a bord de son voilier, l’Heolian, sillonne actuellement l'Afrique de l'Ouest, les élèves de l’école de l’Estaque Gare à Marseille, s’approprient et reproduisent la technique de l’anthotype. Découvert par l’alchimiste-photographe John Herschel en 1842, elle permet de réaliser des impressions photographiques à partir des propriétés photosensibles des fleurs.

Les élèves ont été amenés à réaliser une campagne photographique immortalisant les pêcheurs du quartier de l’Estaque, et accompagnent leurs clichés de récits de vie.
À la fois projet artistique, anthropologique, scientifique et écologique, les élèves ont mis leurs réalisations, les « anthotypes Estaquéens », en relation avec les « anthotypes » réalisés par l’artiste au cours de ses voyages.
Au retour et avec l’aide d'Aurélien David, les élèves ont présenté début Juin 2018 leurs œuvres au « Pole art », une galerie gérée par la mairie du XV et XVIème arrondissement. Le projet intitulé « Un amour d’anthotype » s’inscrit dans la thématique interdépartementale « Quel Amour » , menée dans le cadre de MP 2018. Cette exposition marque la fin d’un long processus de collaboration entre l’artiste, les élèves et le directeur de l’école Jacques Vialle débuté en Mars 2017.

Vidéo de l'expo
https://youtu.be/diK-whZ7f6M

  

2018 - ISJA Dakar
Une semaine d'initiation au photogramme à la chlorophylle et au tirage photographique à la chlorophylle en compagnie de trois classes de niveaux CP, CM1 et CM2 à l'Institut Sainte Jeanne d'Arc à Dakar (école française membre de l'AEFE, Agence pour l'enseignement français à l'étranger), au Sénégal. Les séances ont eu lieu dans la cour et en classe.

  

2017 - École Montessori Agadir
Une semaine d'initiation au photogramme à la chlorophylle et au tirage photographique à la chlorophylle en compagnie de cinq classes tous niveaux du CP a la 6e du groupe scolaire marocain Gauthier de pedagogie finlandaise (lignee Montessori), a Agadir, au Maroc. Une séance de prise de vue a été organisée sur la plage et les autres séances en classe. Une visite du voilier avec lequel je suis venu à Agadir a été également organisée sur deux heures.

  

2017 - Lycée Francais d'El Jadida
Une semaine d'initiation au photogramme à la chlorophylle et au tirage photographique à la chlorophylle en compagnie de deux classes de CE1 et CE2 de l'école française Charcot à El Jadida, au Maroc. Une séance de prise de vue a été organisée à la cité portugaise et les autres séances en classe. Une visite du voilier avec lequel je suis venu à El Jadida a été également organisée sur deux heures.

Montage photo et sonore realises par les eleves ayant participe aux ateliers comprenant leurs temoignages
https://www.youtube.com/watch?v=d0s-6d3FEsw&feature=youtu.be

L'integralite des portraits photo a la chlorophylle des élèves
https://padlet.com/marilouthiellet/wpheozci7j8e

  

2017 - Heolian school of photography
Sur une journée, depuis le Vieux Port de Marseille, nous traversions avec mon voilier jusqu'aux îles du Frioul pour y apprendre la photographie à la chlorophylle.

  

2016 - Esadhar Le Havre
Workshop à l'invitation de Patrick Galais, enseignant en photograhie, en compagnie de 6 étudiants.

  

2015 - Ville de stains
Fabrication de carnets composés de tirages photo à la chlorophylle sur papier aquarelle, format 24x16cm.
Les portraits ont été réalisés par des jeunes dans leur quartier devant la fresque peinte sur les murs du centre jeunesse ainsi que dans le parc de La Courneuve. Une cueillette de plantes s'y est aussi déroulée dans le but d'extraire leur jus et de réaliser avec les tirages.

  

2015 - Hôpital psychiatrique Edouard Toulouse Marseille
Coproduit par le Secteur 13 de l’hôpital psychiatrique Édouard Toulouse et par l'association La Ruche Verte (réhabilitation et insertion sociale professionnelle de patients par le biais du jardinage et du paysagisme), Marseille. Réalisation d'une exposition dans le théâtre de L'astronef dans l’enceinte du parc de l'hôpital prévue lors des portes ouvertes pour Les Journées du Patrimoine les 19 et 20 septembre 2015.
Les photographies exposées ont été réalisées par les patients dans l'enceinte du parc et à La Pépinière, le local utilisé par l'association La Ruche Verte. Il y a également des parcelles cultivées ainsi qu'une serre horticole. Après une initiation via le photogramme végétal, l'idée des ateliers était de travailler le portrait de façon détournée, notamment avec un travail autour du hors-champ (ombres et relets). Un travail de mise en scène a été réalisé autour des activités des patients de la pépinière, permettant aux patients du secteur 13 d'ouvrir leur imaginaire vers celui du travail en extérieur. Une cueillette de végétaux efectuée dans le parc de l'hôpital, leur permet de découvrir son environnement, ses arbres, ses leurs et ses plantes. Une observation calme et lente de la végétation ain de jouer avec les vertus apaisantes de la nature. Les tirages photo ont été réalisés à l'aide du jus extrait des plantes récoltées dans le parc. La dernière séance a été consacrée à une création collective sur du papier grand format.

  

2015 - Une exploration photosensible de La Semeuse
Situé dans Les Laboratoires d'Aubervilliers, le projet de La Semeuse est envisagé comme une plateforme pour une biodiversité urbaine et comporte un jardin expérimental, artistique et pluridisciplinaire. C'est dans ce contexte qu'Aurélien DAVID a proposé aux participants de réaliser un inventaire de la photosensibilité de la végétation présente sur le jardin de La Semeuse : "une exploration photosensible du jardin de La Semeuse". Cette végétation composée de plantes, d'arbustes et de leurs est généralement connue pour sa comestibilité ou son pouvoir médicinal, mais pas pour ses propriétés photosensibles (capacité à changer de couleur avec la lumière). Pour le participant, il s'agissait de se placer dans la perspective d'un découvreur-photographe qui observe, choisit, essaye, rate, recommence, bref, un photographe qui fait des expériences avec les végétaux dans le but de réaliser son tirage photographique. En travaillant la matière, le participant a travaillé physiquement son lien avec la nature et en essayant de révéler avec cette matière un portrait - le sien -, il a travaillé ce lien de façon symbolique. Cet inventaire prend la forme de fiches signalétiques qui décrivent les caractéristiques et les réactions des matières végétales utilisées, mais décrivent aussi les paramètres utilisés comme la lumière, le papier, le jus, son mode d'application, à la façon d'une nomenclature botanique. L'inventaire est visible dans l'espace de documentation de La Semeuse.

  

2015 - Averroès Junior Marseille
Averroès Junior est un programme d'accès à la culture en région Provence Alpes Côte d'Azur qui touche chaque année cinq mille élèves. Il vise à interroger l'identité méditerranéenne par diférents biais. Dans ce cadre, Aurélien DAVID a proposé des ateliers "Photographie à la chlorophylle" aux élèves marseillais de l'école Estaque Gare et du collège Henri Wallon au cours de 5 séances pour chacun d'entre eux. L'axe de ce cycle d'ateliers était l'olivier, sa photosensibilité et sa symbolique, de façon à faire le lien entre la nature méditerranéenne et l'identité des participants, notamment par le biais du portrait. À cet effet, une cueillette de feuilles d'olivier a eu lieu dans le parc Pastré et au parc Fontainieu, à Marseille. Ce projet a donné lieu à une exposition à la galerie d'Espace Cultures à Marseille au mois de mai 2015 et lors duquel les participants ont inalement pu se mettre dans la peau d'un artiste en participant à l'ensemble du processus de création.

Article dans le journal de l'école
http://fr.calameo.com/read/000143243867a3aedf2f2

  

2014 - Lieu d'art La Compagnie Marseille
Le workshop s’est déroulé du 28 avril au 2 mai 2014 à l’intention de publics constitués en deux groupes à raison de deux heures par jour pour chacun. Le parti pris pédagogique de cet atelier était de placer le participant dans le rôle d’un photographe-chercheur à la façon de Sir John Herschel, à l’initiative de nombreux procédés photographiques au XIX ème siècle, en laissant un maximum de place à l’action et à l’expérimentation. Une fresque mesurant 6 mètres par 1,50 mètre a été réalisée collectivement dans le jardin public attenant le centre d'art.

Diaporama des ateliers
https://vimeo.com/100898068

  

2012 - Vol de Nuits Marseille
Dans le cadre de ma première exposition personnelle, deux workshops d'une demi-journée chacun ont pu avoir lieu à la galerie de photographie Vol de Nuit grâce au programme “13 en partage” qui vise au désenclavement culturel en faveur des jeunes en diiculté. J'ai donc initié une dizaine de jeunes au tirage à la chlorophylle autour de mon exposition “Vanishing pictures”.